Err

Face à la Gestapo / Annette Biazot - Philippe Lecler

Editions EUROMEDIA
(Code: EURGesta)
En Stock
Face à la Gestapo  
Annette Biazot - Philippe Lecler
Éditions Euromédia 2011
256 pages 20*24  couverture souple photos NB
 
Trace d'étiquette sur la 4éme de couverture
 

29,00 €
900g
La présence du grand réseau britannique SOE-Buckmaster Prosper/PHYSICIAN dans les Ardennes françaises et sur ses frontières a jusqu'à ce jour été ignorée par les historiens, et, à plus forte raison, du grand public. Implanté au printemps 1942 en Belgique dans le village de Muno, le réseau Prosper s'organisa avec la coopération de résistants français et aboutit aux premiers parachutages d'armes dans la région aux mois de mai et de juin 1943. C'est alors que la Résistance ardennaise intégrait Prosper qu'un journaliste belge fondait un réseau de renseignements dont le cœur se trouvait, une fois encore, sur la frontière. Le maquis du Banel fut le centre de cette toile tissée patiemment par son chef, le belge Adelin Husson, dit « Georges, Baron de la Cagna».

De l'intégration des groupes de résistance ardennais et belges dans le réseau PHYSICIAN à la chute du maquis du Banel, de la formation du réseau ARCHDEACON, contrôlé par la Gestapo à la fondation par l'aviateur belge Edgard Potier du réseau d'évasion POSSUM, les auteurs déroulent le fil de l'impitoyable répression allemande contre la Résistance.
Fruit de nombreuses années de recherches dans les fonds familiaux, locaux et régionaux, mais aussi aux National Archives de Kew (Grande-Bretagne), aux Archives nationales à Paris, au Service historique de la Défense à Vincennes, au Centre d'études et de documentation guerre et société contemporaine (CEGES) à Bruxelles, au ministère de la Défense belge, au service des archives de la Sûreté de l'État belge, à celui des ex-juridictions militaires de Belgique, ainsi qu'au National Archives and Records Administration de Washington (USA), Face à la Gestapo révèle les dessous de la traque menée par les Services Secrets allemands pour infiltrer, contrôler, et anéantir les organisations de résistance dans les Ardennes et en Lorraine belge entre 1942 et 1944.
Annette Biazot est professeur à la retraite. Elle a effectué des recherches sur les mouvements migratoires au 19e siècle et a participé à la rédaction de l'ouvrage De Semois en Indiana publié par Jean Ducat. Fille d'un ancien membre du réseau Prosper/PHYSICIAN qui fut arrêté puis déporté au camp de concentration de Buchenwald, elle a souhaité éclaircir les causes de la chute de ce réseau à travers l'histoire de son père et rendre justice à ceux qui étaient restés dans l'ombre de l'Histoire. Elle est par ailleurs administratrice des Musées gaumais et secrétaire-trésorière du Comité belge du Souvenir du Banel.
Philippe Lecler est enseignant. Spécialisé dans l'histoire de l'Occupation de la France pendant la Seconde Guerre Mondiale, et notamment dans celle de la Résistance, il est diplômé en Histoire contemporaine. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages qui ont marqué l'historiographie ardennaise ces dernières années, Article 75 - La collaboration et sa répression dans les Ardennes (1940-1948), L'Affaire des Manises, Ami si tu tombes, et Le temps des partisans. Il a écrit par ailleurs de nombreux articles sur cette période dans la revue Terres ardennaises et dans la Revue Historique Ardennaise.