Votre panier
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Acces rapide
Accès rapide :
Marques
Recherche
Accueil > Collection privée > Honoré de Balzac, un cas ( André Mauprat)

Honoré de Balzac, un cas ( André Mauprat)
Page en favoris
  Retour


Collection privée


Honoré de Balzac, un cas ( André Mauprat) La Manufacture


Honoré de Balzac, un cas
André Mauprat
La Manufacture 1990
300 pages, 16 *24, photos NB et couleur
Ref. produit : ColPerMaupBalz
Code ISBN : 9782737702556
10.00 € 
disponibilité immédiate

Quantité  


« Impulsif, impérieux, hypomaniaque... Balzac l'aura été avec un souverain éclat. « Forçat de la gloire, forçat de l'amour, forçat de l'argent et, par-dessus tout, admirable forçat des lettres, Balzac, toute son existence, aura vécu rivé à la plus lourde, à la plus dure, à la plus exigeante des nécessités intérieures : celle de se ruer sans trêve à l'assaut du monde, afin de se sauver des affres, sans cesse renaissantes, de l'inexistence.
« Cette énorme avidité, ce fut sa chiourme. Cet immense effort jamais achevé, sa galère. Mais ce forçat ne fut pas un paria. Ce colosse porta superbement ses chaînes. Mieux : il s'en servit pour tirer de l'océan de ses angoisses la plus belle œuvre qui soit.
« Et cette œuvre aura été pour lui, non pas le « paradis », mais le simple univers perdu et retrouvé. Non pas la « fiancée » que chantent ses héros, mais, bien plus profondément, la mère, elle aussi perdue, détruite, dévorée et enfin reconstruite, restituée, rejointe par la voie de l'art. »
C'est ainsi qu'André Mauprat achève son analyse d'un des » cas » les plus fascinants de la littérature : celui d'Honoré de Balzac. Coucher l'auteur du Père Goriot sur le divan, seul un romancier psychiatre pouvait tenter une telle entreprise.
Avec sa sensibilité d'écrivain et sa pertinence de spécialiste, André Mauprat propose ici un Balzac au risque de la psychiatrie. Tour à tour clinique, existentielle, psychanalytique, esthétique, son enquête se lit comme un roman policier. Qui débusque, dévoile, décrypte une à une toutes les singularités, toutes les contradictions, toutes les énigmes d'une vie et d'une œuvre pleines de bruit, de fureur et de génie.
En 1986, en témoignage d'admiration, André Mauprat adresse un premier état de son ouvrage à celui qu'on a appelé « notre Balzac bis » : Georges Simenon. Le 11 août lui parvient de Suisse une longue lettre détaillée et passionnée : « C'est l'étude la plus poussée que j'aie lue sur Balzac, écrit notamment Simenon... Vous avez déclenché en moi des curiosités lancinantes. »
On conçoit qu'un tel essai ait chance de captiver tous ceux qui cherchent réponse aux mystères du « cas Balzac » et de la création romanesque.
 
André Mauprat est psychiatre des hôpitaux à Charleville-Mézières. Il a publié en 1989, aux éditions La Manufacture, son premier roman : La Promenade en mer. " Extraordinaire premier roman... C'est un monument au repentir, une apothéose de la contrition paternelle, voire, par la lenteur musicale qui en berce les plus sublimes accents, un adagio de la mémoire amoureuse. » (Jean-Louis Ezine, Le Nouvel Observateur.)


Articles similaires
Ces articles peuvent aussi vous intéresser
La promenade en mer, André Mauprat
10.00 €
La promenade en mer, André Mauprat - La Manufacture

La promenade en mer
André Mauprat
roman
Éditions La Manufacture 1989
790 pages, 14 * 22, couverture souple

 > Plus d'infos

Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet